· 

Voyager avec un enfant

Avec mon compagnon, nous avons fait partie de ces couples qui sont rapidement devenus une famille après quelques mois de vie partagés. Un peu tôt pour accueillir un enfant, n'est-ce pas, surtout quand on a prévu de voyager ? Et pourtant... Quand j'ai senti que j'étais enceinte, j'ai vraiment vécu cette 'bascule' comme un petit clin d’œil de la vie. Je venais juste de me former au stage d'Ophélie Simon, sage-femme, thérapeute et formatrice : "Maternité consciente et naissance sacrée". Autant dire que j'étais plus que prête à recevoir une nouvelle vie. Heureuse certes, mais un peu contrariée dans nos plans : nous avions en effet prévu de voyager ensemble quelques mois avant la perspective de voir arriver bébé dans nos vies...

Et pourquoi pas, s'est-on dit ?

La grossesse avançait et l'idée de voyager "quand même" faisait son chemin. Le "Quand les enfants seront grands" a doucement fait place au "Et pourquoi pas ?" Alors, l'avalanche de questions a surgi : comment s'organiser ? Et quand partir ? Nous avons vite mis de côté le "Est-ce bien raisonnable ?" Des enfants, il en naît partout dans le monde... et ils vivent heureux !

 

Nous avons donc choisi de voyager rapidement avec notre fille, quand elle était encore bébé. De ses 8 mois à un an, nous étions en Amérique latine.

 

La perspective de ce voyage nous a amenés à consolider nos choix. J'allaiterai, c'est bon pour l'immunité du bébé. C'est un sérum premier secours et la nourriture est toujours à portée de main. C'est pratique, il n'y a pas de purées à préparer, et surtout pas de matériel à emporter. Pour les déplacements, nous avons opté pour le portage physiologique. Ainsi, zéro poussette et une combinaison facile avec nos deux sacs à dos. Pas de couches à emporter non plus pour éviter le lavage à la main, nous optons pour l'hygiène naturelle infantile. En plus, zéro déchets en perspective. Les vêtements évolutifs que nous emportons sont en laine pour un gain de place, une réduction des lessives, et la régulation thermique entre le chaud et le froid. Pour les nuitées, c'est le cododo qui l'emporte. Bébé dormira avec nous. Gain économique et simplicité assurée dans les hôtels. C'est toute la panoplie du maternage ou parentage proximal que nous avons embrassée.

Yannick Guennou thérapeute Carcassonne voyage famille enfant Pérou Bolivie maternage proximal

A quel âge voyager avec un enfant ?

Maintenant que notre fille va sur ses trois ans, j'ai le recul suffisant pour percevoir son développement et ses besoins. Et je peux dire que je suis vraiment satisfaite de notre choix. Nous sommes partis, selon moi, au bon moment. Nous aurions pu le faire plus tôt, avant ses trois mois et peut-être même ses six mois.

 

A ces périodes, l'allaitement est encore en train de se roder et une mastite peut arriver malheureusement… Et puis, mon corps de maman était encore en dégestation - il faut neuf mois pour que le corps reprenne ses processus physiologiques -. Et surtout, cela signifiait que nous aurions à préparer le voyage pendant la grossesse ou le premier trimestre… Aïe. Histoire d'avoir un peu la main sur la nourriture, avant de partir, nous avons aussi choisi de passer le cap de la diversification alimentaire en France. Nous aurions pu aussi partir plus tard. Mais une fois que l'enfant marche, il est plus difficile de partir en longues randonnées. Il pèse plus lourd également en grandissant.

 

J'ai constaté que ma fille avait envie de mettre en pratique ses nouvelles acquisitions. Le portage s'est aussi limité à partir de cette période.

 

Concrètement, cela se passe comment ?

Yannick Guennou thérapeute Limoux voyage famille enfant Pérou Bolivie maternage proximal PEAT

Une seule réponse : super, extra bien ! Voyager avec un bébé, c'est un moyen fabuleux pour entrer en contact avec les habitants du pays.

 

Et c'est aussi plus facile de tisser des liens avec d'autres voyageurs en famille. C'est une chance pour toute la famille de passer du temps ensemble. Les DEUX parents voient leur enfant vivre, grandir.

Nous avons choisi le Pérou et la Bolivie comme destination. Il nous fallait juste tenir compte des contraintes liées au paludisme en zone tropicale et à la haute altitude dans les montagnes.

 

Après l'avis d'un médecin, le plus sûr pour nous - et au vu des contre-indications des médicaments -, le mieux pour notre fille était de choisir les Andes.

 

un fabuleux périple en famille

Atterrissage à Arequipa : 2300 mètres d'altitude. On s'acclimate pendant 10 jours puis on repart vers Cusco et ses 3400 mètres d'altitude. Toute la durée de notre voyage, nous sommes restés sur les sommets, au plus haut à 5000 mètres d'altitude quand nous circulions en bus. Au plus bas à Coroico à 1500 mètres où nous avons séjourné quelques semaines. Pendant les premiers jours d'acclimatation, nous avons souffert davantage de l'altitude que notre fille. Qui l'aurait cru !

 

Là-bas, avec nos choix de maternage proximal, nous étions comme des poissons dans l'eau. La norme, dans les Andes, c'est le portage. Les enfants sont allaités généralement jusqu'à l'âge de deux ans. Et tout comme nous, les bébés partagent le lit parental. Pour faciliter le quotidien, il y a même des files prioritaires dédiées aux parents avec des jeunes enfants !

 

Alors si vous hésitez encore à voyager avec votre enfant en bas âge, renseignez-vous ici et là pour être sûr de votre choix. Ce sont de beaux souvenirs que vous allez conserver en mémoire d'un fabuleux périple en famille.


Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Sophie (mardi, 11 février 2020 19:32)

    Très beau texte! Vous aimerez probablement lire les chapitres de la section "S'inspirer" du livre "Le Guide des parents voyageurs : s'inspirer, s'informer, s'équiper, 0-12 ans" soit "Pourquoi voyager avec ses enfants" et "1001 façons de vivre sa parentalité à travers le monde". Il y a aussi un chapitre "L'altitude avec enfants" fait en collaboration avec une médecin urgentologue et un chercheur spécialiste en mal des montagnes de l'Université Laval et auteur du livre "Le mal des montagnes" (Pascal Daleau). Nous revenons d'ailleurs nous aussi du Pérou : quel beau pays! Il y a un chapitre sur "Quel est le meilleur âge pour voyager?" qui propose des pistes de réflexion aux parents voyageurs. En espérant que vous prendrez plaisir à lire le tout!

  • #2

    Yannick (dimanche, 16 février 2020 16:54)

    Bonjour,
    Merci pour ces propositions de lecture.